SkipToContent
HeaderPhoneNumberLabel+1 215 942 8342
Espace membres
LanguageSelector
Salarié sur un chantier, voyageur d'affaires, travailleurs sur site

Replay du webinar

Identifiez vos enjeux 2022 dans un environnement de risques complexes

Si la COVID-19 continue d’impacter votre activité et vos collaborateurs, d’autres risques sécuritaires demeurent et affecteront également l’année à venir. International SOS publie sa dernière étude menée en partenariat avec Ipsos MORI auprès de 1 000 professionnels du risques. Découvrez le top 5 des risques de santé et de sécurité que votre organisation doit prendre en compte en 2022.

Ribbon

International SOS publie sa dernière étude sur les perspectives des risques à observer en 2022. Nos prédictions sont basées sur notre étude menée en partenariat avec Ipsos Mori auprès de 1 000 professionnels des risques du monde entier, l'avis du Comité de Résilience d'International SOS (composé de professionnels du risque issus de groupes de réflexion, d'associations, de conseils consultatifs, d'ONG et d'OIG) et nos propres informations en matière de santé et de sécurité. 

 

CINQ PRÉVISIONS DE RISQUES POUR 2022 

  1. COVID-19, COVID long, santé mentale 

  2. L'infodémie

  3. La perturbation des activités 

  4. Les changements rapides des environnements sécuritaires 

  5. Le changement climatique 

Dans ce replay découvrez comment anticiper et faire face à ces risques grâce au témoignage de notre invitée Laure Girodet Directrice Santé & Sécurité du Groupe Suez et aux conseils de nos experts.

 

UNE AUGMENTATION DES RISQUES EN 2022

En 2021, nous constatons que la perception des organisations de l'augmentation des risques baisse de 12 points mais reste élevé (67 % des interrogés au global, 65% en Europe). Cependant, deux tiers d'entre elles s’attendent à ce que les risques augmentent en 2022  ou restent similaires à 2021 (72% en Europe). 

*Chiffres issus de l'étude global des perspectives des risques 2022. 

 

LES CINQ PRINCIPAUX FACTEURS DE BAISSE DE PRODUCTIVITÉ DES EMPOYÉS EN 2022 

Le COVID arrive cette année encore en tête des facteurs de baisse de productivité des employés en 2022. Après le COVID, les problèmes de santé mentale devraient, selon les organisations, être le plus grand facteur de perturbation de la productivité. C'est la première fois que la santé mentale apparaît dans le top trois d classement. Après la santé mentale, les catastrophes naturelles, y compris les événements météorologiques extrêmes, sont le troisième facteur de perturbation le plus probable, ce qui correspond aux préoccupations relatives au changement climatique et à son impact sur les entreprises et les employés. 

Viennent ensuite les éternelles préoccupations liées aux problèmes de transport, aux menaces de sécurité et aux troubles civils, qui ont été exacerbées par le COVID-19 lui-même.