SkipToContent
HeaderPhoneNumberLabel+1 215 942 8342
Espace membres
LanguageSelector
SelectLabel
Ville de Kiev en Ukraine

Communiqué de Presse

Deux ans de guerre en Ukraine : état des lieux sécuritaires et sanitaires

Ribbon
Ce samedi 24 février marquera les deux ans de l’offensive russe en Ukraine, symbole de la cristallisation des conflits entre ces deux États, ayant fait des dizaines de milliers de morts. En octobre 2023, International SOS a mené une mission à Kiev et Lviv, permettant à ses équipes sûreté et médicales de tangiblement évaluer la situation sécuritaire et sanitaire sur le terrain, et de livrer ses principales recommandations. 
 

CONDUIRE SES ACTIVITES FRANÇAISES EN UKRAINE… 

Si le conflit continue, les entreprises françaises se mobilisent et participent à l’effort de reconstruction de l’Ukraine, encouragé par un élan de soutien politique français et européen. Ce chantier est estimé à plus 400 milliards de dollars selon la Banque Mondiale. Avant le début du conflit, 160 entreprises françaises étaient présentes en Ukraine dans divers secteurs, notamment dans la banque, la grande distribution, l’industrie, les énergies renouvelables, l’économie numérique et la santé. D’après le ministère de l’Economie, la France représentait le premier employeur étranger en Ukraine, avec 30 000 personnes. 
Aujourd’hui, si beaucoup d’expatriés français ont quitté le pays, de nombreuses entreprises françaises restent présentes en Ukraine, et continuent d’y opérer. International SOS note également une reprise progressive des déplacements, de courte durée, de voyageurs d’affaires internationaux. 


… MALGRE LES DEFIS SECURITAIRES ET SANITAIRES.

Les combats terrestres continuent de se concentrer essentiellement au sud et à l’est du pays. Ainsi, la capitale Kiev et la ville de Lviv à l’extrême ouest du pays peuvent sembler éloignées du conflit, où d’ailleurs le quotidien a repris son cours. Pour autant, opérer dans ces villes n’est pas sans défis sécuritaires. Ceci notamment en raison de l’intensification de la campagne aérienne russe de frappes de missiles et de drones. 

En cette période hivernale, ces frappes représentent un risque, direct ou indirect, pour les individus s’y trouvant, d’autant que des infrastructures civiles, en plus d’infrastructures stratégiques, sont directement prises pour cible (pour exemple, des immeubles résidentiels partiellement détruits après des tirs de missiles russes le 23 janvier 2024 faisant deux morts et des dizaines de blessés). 

En période de frappes intenses, les coupures d’eau, d’électricité, de gaz, et du réseau de communication sont fréquentes. Le Kremlin cherche à perturber au maximum le quotidien des populations civiles, et dégrader les capacités militaires et gouvernementales de l’Ukraine. Les retentissements des sirènes d’alerte sont véritablement disruptifs, car ils nécessitent de se mettre à l’abri en raison de l’impact imprévisible des frappes.

Si le système ukrainien de défense anti-missiles est globalement robuste, il n’est pas parfaitement impénétrable et souffre d’un affaiblissement du soutien international à l’aide militaire ukrainienne, alors que les munitions antiaériennes et d'intercepteurs sol-air sont des armes vitales pour protéger le ciel ukrainien. 

Le système médical ukrainien fonctionne sensiblement comme avant l’offensive russe, malgré les dégâts subis. Aucun rapport des équipes d’International SOS ne fait état d’une limitation de l’accès aux soins dans les régions du pays contrôlées par le gouvernement ukrainien. Bien que la perte des médecins soit estimée à 20% en raison du conflit, de nombreux médecins des régions orientales ont été transférés vers l’ouest, de sorte que l’impact global ne se fasse pas ressentir sur les populations. La plupart des hôpitaux visités par les équipes d’International SOS sont bien approvisionnés, et beaucoup ont un surplus de fournitures grâce aux dons importants qui ont été reçus de l’étranger. Il y a néanmoins toujours une pénurie d'ambulances ; beaucoup d'entre elles continuent en effet d'être engagées dans le soutien militaire, mais il est important de noter qu'un certain nombre d'ambulances étrangères sont également en service. Le couvre-feu reste en place de 0h00 à 5h00, et seules les ambulances peuvent se déplacer pendant cette période.

SITUATION EN UKRAINE : LES PRINCIPALES RECOMMANDATIONS SÉCURITAIRES ET SANITAIRES D’INTERNATIONAL SOS

  • Limiter les déplacements essentiels à la capitale Kiev, et aux provinces de Chernivtsi, Ivano-Frankivsk, Lviv, Ternopil et Zakarpattia. Il reste recommandé de surseoir aux déplacements dans le reste du pays.
  • S’assurer que les voyageurs sont sensibilisés aux risques sécuritaires et médicaux et savent adopter les bons gestes de sûreté personnelle en conséquence, notamment en cas de retentissement des sirènes d’alerte. 
  • Planifier minutieusement les considérations logistiques en matière de transport, d’hébergement et de moyens de communication. S’assurer notamment de la présence immédiate d’abris à proximité du logement et des lieux de rendez-vous, pour se protéger en cas de menaces de frappes aériennes. 
  • Coordonner sa mission avec ses contacts locaux. 
  • Respecter les consignes officielles, notamment concernant les couvre-feux.
  • Se maintenir informé tout au long de sa mission. Utiliser l’application Air Alert pour se tenir au courant des frappes aériennes par localité. 
  • En termes d'urgence grave, il convient de contacter le système d'intervention d'urgence de l'État (103) pour être transféré à l'hôpital désigné, qui fonctionne par rotation ; seuls les services publics de gestion d'urgence savent quel hôpital est en alerte.

 

Un expert d’International SOS reste à votre disposition pour vous apporter tout éclairage sur la situation en Ukraine.
 
Contactez-nous

À propos du groupe International SOS :

Fondé en 1985 par deux Français, Arnaud Vaissié et le Dr Pascal Rey-Herme, le groupe International SOS a pour mission de sauver des vies et de protéger des risques de santé et de sécurité les collaborateurs du monde entier.

International SOS évalue dans un premier temps les risques associés à chaque environnement de travail (en télétravail, au bureau, en mission ou en expatriation) puis propose des solutions personnalisées en matière de santé, de bien-être et de sécurité. Sa technologie innovante et ses expertises se concentrent sur la prévention, en offrant des informations en temps réel et des services de qualité sur le terrain. 

International SOS intervient également dans les situations d’urgence - conditions météorologiques extrêmes, épidémies, incidents de sécurité… - en apportant une réponse immédiate et adaptée grâce à ses équipes d’experts déployées partout dans le monde (médecins, infirmiers, experts en sécurité, experts en logistique…).

International SOS contribue à protéger le personnel et la réputation des organisations, ainsi qu'à répondre à leurs besoins en matière de rapports de conformité. Les organisations peuvent ainsi exercer pleinement leur devoir de protection, tout en renforçant la résilience, la continuité et la durabilité de leurs activités.

Le groupe International SOS, dont les sièges sociaux sont situés à Londres et à Singapour, a la confiance de plus de 9 000 organisations, dont la majorité des entreprises du classement Fortune 500, ainsi que des entreprises de taille moyenne, des gouvernements, des établissements d'enseignement et des ONG. 13 000 experts multiculturels dans les domaines de la santé, de la sécurité et de la logistique sont à leurs côtés pour leur apporter soutien et assistance depuis plus de 1 200 sites dans 90 pays, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an.
 

Suivre International SOS sur LinkedIn ; X ; Facebook 

Relations médias : 

IZsoGOOD
Ingrid Zémor & Elise Plat
06 73 72 99 92 / 06 79 98 48 94
InternationalSOS@izsogood.co